Chroniques Littéraires

« Mon » Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)

« Mon » Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)
QUINTIN 
est une petite commune du département des Côtes d’Armor en Bretagne, dans le canton de Saint-Brieuc. Pas loin de 3000 habitants vivent à l’ombre de son château. Elle est aussi dotée du titre de « Petite ville de caractère »… d’où le nom du salon.
 
 
 
                                                     
 
 SALON DU LIVRE DE CARACTERE – 17 et 18 MARS 2018

 

MON PROGRAMME

Samedi, 17 Mars 2018 :

11h : début des hostilités avec une dictée publique, écrite et lue par Fabienne JUHEL. Une trentaine d’amoureux de la belle orthographe étaient présents et attentifs.

 

15h : visite du salon et conversations avec des auteur(e)s. Ils étaient 27 et même si je n’ai pu échanger avec tous, ils furent nombreux à m’écouter. Je citerai Jérôme ATTAL dont j’ai beaucoup aimé « L’appel de Portobello Road »Yvon COQUIL, auteur de romans noirs aux allures de policiers proches du prolétariat. Je venais de terminer son dernier ouvrage « Métal amer« , recueil de nouvelles plutôt sombres, publié chez Sixto, petite maison d’édition spécialisée dans les romans noirs, polars, thrillers et bandes dessinées. Il a aussi collaboré à une BD illustrée par Briac « Quitter Brest », toujours chez Sixto, Claire BARRE, dont je reparlerai plus tard, Patrick DENYS et son « Père inconnu », couronné par le prix des lecteurs de Quintin, Erwan LARHER, affable comme toujours, souriant, drôle et qui ce jour-là était heureux d’être en possession de l’ensemble de ses écrits, Dominique MANOTTI et ses romans ancrés dans la réalité d’aujourd’hui, Angélique VILLENEUVE, Carole ZALBERG, dont j’ai adoré « Je dansais », Ali ZAMIR, venu de Montpellier avec « Mon étincelle », son deuxième roman… et tant d’autres auteurs, donc, que je n’ai pas croisés… Je n’oublie pas, non plus, Fabienne JUHEL, notre prof de français d’un jour,  et « La femme murée »

 
 

Dimanche 18 Mars 2018 :

11 heures : au cinéma Le Rochonen, table ronde animée par Fabienne POLLET sur le thème « Faire un récit à partir d’un vécu personnel et collectif » avec Claire BARRE pour « Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull », une histoire troublante où il est question de chamanisme, Dominique MANOTTI avec « Sombre sentier » dans lequel elle se sert de sa propre expérience de syndicaliste pour trousser un roman policier assez noir qui se déroule dans le quartier du Sentier à Paris et Erwan LARHER pour son objet littéraire « Le livre que je ne voulais pas écrire » qui parle de « son » Bataclan.

Moment véritablement passionnant !

 
 

Agréable salon à taille humaine, joyeux et chaleureux.

Vivement la 3ème édition en 2020 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !



2 thoughts on “« Mon » Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.