Chroniques Littéraires

Romans

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Le premier roman d’Anaïs Llobet, « Les mains lâchées », paru en 2016 m’avait enthousiasmée. Celui-ci, « Des hommes couleur de ciel », bien que totalement différent, m’a de la même façon emportée. L’écriture simple mais belle de l’auteur se transforme en un récit profond et bouleversant.

Varsovie – Les Lilas – Marianne MAURY-KAUFMANN

Varsovie – Les Lilas – Marianne MAURY-KAUFMANN

Avis : ★★★ Lorsque j’ai tourné la dernière page du deuxième roman de Marianne Maury Kaufmann, « Varsovie-Les Lilas », je me suis demandé ce que je pourrais en dire, ce que pourrais écrire. Ma lecture eut une saveur mitigée, faite de hauts et de bas. Pour preuve, j’ai dû relire le début pour me remémorer l’histoire.

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Décidément les premiers romans de la rentrées 2016 se suivent et, s’ils ne se ressemblent pas, du moins ont-ils, pour ceux que j’ai eu le plaisir de lire, un point commun : la qualité. « Les mais lâchées » d’Anaïs LLOBET ne déroge pas à la règle. Sans compter qu’avant de l’ouvrir on a le loisir d’admirer une magnifique couverture, d’une grande élégance, joliment colorée, que l’on comprend dès la lecture des premières pages.

Border – Jacques HOUSSAY

Border – Jacques HOUSSAY

Avis : ★★★★ Jacques Houssay pourra se targuer d’avoir réussi à me sortir de ma zone de confort et sans déplaisir. Son premier roman « Border », sans être l’un de mes coups de foudre, m’a beaucoup intéressée et l’écriture n’y est pas étrangère.

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Avis : ★★★★★ En 2016, j’avais lu – et beaucoup aimé – son premier roman « Brillante ». Je viens de terminer le deuxième « Comme elle l’imagine » et j’ai adoré. Décidément Stéphanie Dupays a un talent fou pour analyser la vie quotidienne, qu’il s’agisse du monde du travail et de ses travers, ou du sentiment amoureux à l’heure d’Internet.

Brillante – Stéphanie DUPAYS

Brillante – Stéphanie DUPAYS

Avis : ★★★★ « Brillante », certes Claire l’est, on le lui dit, on le lui répète. Mais on sait bien aussi que tout ce qui brille n’est pas or et très vite son éclat va s’amatir

Vigile – Hyam ZAYTOUN

Vigile – Hyam ZAYTOUN

Avis : ★★★★ « Vigile », le premier roman d’Hyam Zaytoun est un cri d’amour de 124 pages. Il raconte l’accident cardiaque dont fut victime, cinq ans auparavant, le compagnon de l’auteure. Il narre cette nuit où elle est réveillée par un bruit hors du commun, « C’est une histoire de pulsation…. C’est une blague, ce vrombissement de bouche… La lumière. Ton visage, tes yeux fixes. Tu n’es plus là. Une secousse encore. Tu n’es plus là ». Il relate comment, sans le savoir, elle va lui sauver la vie. Lui, Antoine, son compagnon, son amour.

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Avis : ★★★★★ C’est grâce à ses « Mots de contrebande », un petit recueil de textes plus beaux les uns que les autres et d’une poésie rare que j’ai rencontré Alain Cadéo. Là, je viens de terminer son dernier roman « Comme un enfant qui joue tout seul » et s’il s’agit bien, en effet, d’un roman, la poésie est toujours là, présente au détour de chaque page. Alain Cadéo est un magicien des mots.

A la ligne – Joseph PONTHUS

A la ligne – Joseph PONTHUS

Avis : Coup de foudre. Combien de carrières d’écrivain ai-je gâchées avec les règles strictes de ponctuation que j’imposais à mes élèves, histoire de permettre au lecteur de respirer ? C’est la question que je me suis posée en refermant « A la ligne », le premier roman de Joseph Ponthus. Qu’aurait-il fait si j’avais été l’une de ses enseignantes ? Son récit – car, est-ce véritablement un roman ? – est une unique phrase de plus de deux cents pages et je l’ai lu en un temps, trois mouvements, emportée par le rythme de cette prose poétique dont il est fait.

Les Petits Garçons – Théodore BOURDEAU

Les Petits Garçons – Théodore BOURDEAU

Avis : ★★★ C’est à un véritable pas de deux que nous convie Théodore Bourdeau dans son premier roman « Les petits garçons », et tout au long de sa lecture je n’ai trop su sur quel pied danser.

Les heures solaires – Caroline CAUGANT

Les heures solaires – Caroline CAUGANT

Avis : ★★★★ « C’est une nuit claire. Pas le genre de nuit qu’aurait choisie Louise pour s’en aller. Elle aurait préféré une nuit d’orage. Partir avec fracas. » C’est ainsi que commence le roman de Caroline Caugant au titre lumineux : « Les heures solaires ». Et en lisant ces quelques mots, j’ai eu l’impression de découvrir un morceau de laine que l’on pouvait tirer pour dérouler tout l’ouvrage. C’était vrai.

Les miroirs de Suzanne – Sophie LEMP

Les miroirs de Suzanne – Sophie LEMP

Avis : ★★★★★ De Sophie LEMP, j’avais lu « Leur Séparation », puis plus tard « Le Fil », bien que paru avant. Je n’aime pas particulièrement réaliser les choses dans l’ordre. Deux mots m’étaient restés de ces lectures : délicatesse et sensibilité. Aujourd’hui, en refermant « Les Miroirs de Suzanne », je pourrais utiliser les mêmes. Et je dirai sans ambages – non, il n’est pas là histoire de conditionnel – qu’il s’agit d’un magnifique récit.

De la Race des Seigneurs – Alain-Fabien DELON

De la Race des Seigneurs – Alain-Fabien DELON

Avis :★★★ « La curiosité est un vilain défaut » me serinait-on à l’envi lorsque j’étais jeune. Il est vrai que j’ai toujours aimé découvrir, comprendre, chercher, savoir. Je n’y voyais pas là matière à reproches, au contraire. Et aujourd’hui, je reste convaincue que j’avais raison car j’ai fini par succomber à la tentation. C’est bien par curiosité, en effet, que j’ai acheté le roman d’Alain-Fabien Delon « De la race des seigneurs » et je ne le regrette pas.

Le matin est un tigre – Constance JOLY

Le matin est un tigre – Constance JOLY

Avis : ★★★★★ Voilà un petit moment que je n’avais lu de premier roman. « Le matin est un tigre » de Constance Joly est, je pense, le premier d’une nouvelle longue série, et quel premier ! Pour un coup d’essai, c’est un véritable coup de maître, un roman de ceux dont on garde longtemps la trace, le souvenir, les mots gravés en soi.

L’appartement du dessous – Florence HERRLEMANN

L’appartement du dessous – Florence HERRLEMANN

Avis : ★★★★★ Non, je ne tergiverserai pas, je n’irai pas par quatre chemins, je ne mâcherai pas mes mots. « L’appartement du dessous », nouveau roman de Florence Herrlemann est absolument magnifique. Totalement différent de son premier, « Le festin du Lézard » – dans le fond et dans la forme – il est tout aussi brillant et ça, c’est très fort.