Quand sort la recluse – Fred VARGAS

Fred Vargas, je n’en suis pas une spécialiste et ne connais pas l’ensemble de ses titres, mais j’ai toujours aimé les ouvrages que j’ai eu l’occasion de lire. C’est la raison pour laquelle, je me suis empressée de choisir, dès son arrivée à la bibliothèque dans laquelle j’œuvre en qualité de bénévole, "Quand sort la recluse", son der…

Lire la suite

Le Murmure du vent – Karen VIGGERS

C’est dans le cadre d’un concours organisé par la maison d’Edition "Les Escales" que j’ai eu le plaisir de gagner le dernier roman de Karen Viggers, "Le murmure du vent". Je remercie chaleureusement Les Escales pour ce cadeau. Je n’avais jusque-là rien lu de cette romancière et je ne connais pas l’Australie. Ce fut donc l’occasion de deux d…

Lire la suite

Les parapluies d’Erik Satie – Stéphanie KALFON

"Les parapluies d’Erik Satie", j’avoue que le titre du premier roman de Stéphanie Kalfon m’a beaucoup intriguée. De Satie, je connaissais certes les Gymnopédies… pas vraiment ma tasse de thé… mais je ne m’étais jamais particulièrement interrogée à son sujet… Pianiste et compositeur, musicien hors normes, ses sons décalés ne rentraient…

Lire la suite

La vie secrète du fonctionnaire – Arnaud FRIEDMANN

Après avoir terminé le dernier roman de Grégoire Delacourt et avant de me plonger dans un nouvel ouvrage, policier celui-là, j’ai décidé de mettre de l’ordre dans ma vie de lectrice et de lire les trois derniers chapitres – ou plutôt portraits – de ″La vie secrète du fonctionnaire″ d’Arnaud Friedmann. Il est vrai que ce livre a cette qu…

Lire la suite

« Ma » comédie du livre – MONTPELLIER 2017

Cette année, mes possibilités de passage à la Comédie du Livre ont été fort réduites. Vendredi après-midi, j’ai malgré tout eu le plaisir d’échanger avec Amandine DHEE, adorable jeune romancière. J’ai pu également rencontrer Ali ZAMIR dont j’avais lu le premier roman « Anguille sous roche » dans le cadre de l’ass…

Lire la suite

Mon ciel et ma terre – Aure ATIKA

Les préjugés ont la vie dure qui classent chaque individu dans une case bien définie, comme une mercière ses boutons dans un tiroir, en fonction de leur couleur. Alors, quand j’ai vu le nom d’Aure Atika sur l’étagère d’une librairie entre Natacha Appanah et Olivier Bourdeaut, je suis restée coite, dubitative, sceptique.…

Lire la suite