Chroniques Littéraires

Recent Posts

L’étincelle – Karine REYSSET

L’étincelle – Karine REYSSET

Avis : ★★★★ Karine Reysset, sa voix et son sourire m’avait charmée. Ses propos, tenus aux Escales de Binic lors de la table ronde au titre évocateur « Le poids du monde est amour », avaient fini de me convaincre de lire son dernier roman, « L’étincelle ». Une amie lectrice Vannetaise me l’a offert.

Suiza – Bénédicte BELPOIS

Suiza – Bénédicte BELPOIS

Avis : ★★★★★ Mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas. Deux premiers romans… très différents. Je viens de refermer celui de Bénédicte Belpois, « Suiza » et je reste là, émue, sonnée, remuée, bouleversée.

A ceux qui se croisent – Pauline MAURENC

A ceux qui se croisent – Pauline MAURENC

Avis : ★★ La lecture du premier roman de Pauline Maurenc, « A ceux qui se croisent », m’a été proposée dans le cadre d’une Masse Critique Privilégiée de Babelio. Respectueuse des cadeaux que l’on m’offre, et désireuse de réaliser une chronique honnête, je suis allée au bout de ce roman de près de cinq cents pages. Je l’ai lu avec une grande attention et sans oublier la moindre ligne… mais, voilà…

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Le premier roman d’Anaïs Llobet, « Les mains lâchées », paru en 2016 m’avait enthousiasmée. Celui-ci, « Des hommes couleur de ciel », bien que totalement différent, m’a de la même façon emportée. L’écriture simple mais belle de l’auteur se transforme en un récit profond et bouleversant.

Varsovie – Les Lilas – Marianne MAURY-KAUFMANN

Varsovie – Les Lilas – Marianne MAURY-KAUFMANN

Avis : ★★★ Lorsque j’ai tourné la dernière page du deuxième roman de Marianne Maury Kaufmann, « Varsovie-Les Lilas », je me suis demandé ce que je pourrais en dire, ce que pourrais écrire. Ma lecture eut une saveur mitigée, faite de hauts et de bas. Pour preuve, j’ai dû relire le début pour me remémorer l’histoire.

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Décidément les premiers romans de la rentrées 2016 se suivent et, s’ils ne se ressemblent pas, du moins ont-ils, pour ceux que j’ai eu le plaisir de lire, un point commun : la qualité. « Les mais lâchées » d’Anaïs LLOBET ne déroge pas à la règle. Sans compter qu’avant de l’ouvrir on a le loisir d’admirer une magnifique couverture, d’une grande élégance, joliment colorée, que l’on comprend dès la lecture des premières pages.

Border – Jacques HOUSSAY

Border – Jacques HOUSSAY

Avis : ★★★★ Jacques Houssay pourra se targuer d’avoir réussi à me sortir de ma zone de confort et sans déplaisir. Son premier roman « Border », sans être l’un de mes coups de foudre, m’a beaucoup intéressée et l’écriture n’y est pas étrangère.

Dernier été et autres nouvelles – Patrick PECHEROT

Dernier été et autres nouvelles – Patrick PECHEROT

Avis : ★★★★ Patrick Pécherot, je ne le connaissais pas, je n’avais rien lu de lui. Je l’ai rencontré le mois dernier aux Escales de Binic, conseillée par l’un de ses fans, lui-même auteur de romans policiers. C’est la couverture d’un recueil de nouvelles intitulé « Dernier été et autres nouvelles » qui a attiré mon attention.

Pour lui – Peggy SILBERLING

Pour lui – Peggy SILBERLING

Avis : ★★★★ « Pour Lui » de Peggy Silberling est un récit, le récit de la vie de l’auteure et surtout de son combat, un combat âpre menée seule ou presque contre le reste du monde, un combat pour sauver son fils en proie à des démons plus forts que lui. Un témoignage sans fard et d’un courage admirable, une lecture parfois éprouvante mais toujours émouvante, poignante, d’une grande force.

Boys – Pierre THEOBALD

Boys – Pierre THEOBALD

Avis : coup de Foudre « Boys »… malgré la superbe épigraphe, souvenir de ma jeunesse… Boys don’t cry du fameux groupe The Cure, je l’ai refermé la gorge serrée, les larmes au bord des cils. J’ai une excuse, je suis une femme. Le premier ouvrage de Pierre Théobald est pour moi une découverte magistrale.

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Avis : ★★★★★ En 2016, j’avais lu – et beaucoup aimé – son premier roman « Brillante ». Je viens de terminer le deuxième « Comme elle l’imagine » et j’ai adoré. Décidément Stéphanie Dupays a un talent fou pour analyser la vie quotidienne, qu’il s’agisse du monde du travail et de ses travers, ou du sentiment amoureux à l’heure d’Internet.

Brillante – Stéphanie DUPAYS

Brillante – Stéphanie DUPAYS

Avis : ★★★★ « Brillante », certes Claire l’est, on le lui dit, on le lui répète. Mais on sait bien aussi que tout ce qui brille n’est pas or et très vite son éclat va s’amatir

« MES » Escales de Binic – 29/30/31 Mars 2019

« MES » Escales de Binic – 29/30/31 Mars 2019

Arrivée à Binic le vendredi 29 mars dans l’après-midi, j’ai commencé par repérer les lieux. Il me fut facile de découvrir « L’Estran », centre culturel où se déroulaient les Escales pour la 10 ème année. En bas, la salle de dédicaces, à l’étage celle des tables rondes et rencontres diverses.

Vigile – Hyam ZAYTOUN

Vigile – Hyam ZAYTOUN

Avis : ★★★★ « Vigile », le premier roman d’Hyam Zaytoun est un cri d’amour de 124 pages. Il raconte l’accident cardiaque dont fut victime, cinq ans auparavant, le compagnon de l’auteure. Il narre cette nuit où elle est réveillée par un bruit hors du commun, « C’est une histoire de pulsation…. C’est une blague, ce vrombissement de bouche… La lumière. Ton visage, tes yeux fixes. Tu n’es plus là. Une secousse encore. Tu n’es plus là ». Il relate comment, sans le savoir, elle va lui sauver la vie. Lui, Antoine, son compagnon, son amour.

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Avis : ★★★★★ C’est grâce à ses « Mots de contrebande », un petit recueil de textes plus beaux les uns que les autres et d’une poésie rare que j’ai rencontré Alain Cadéo. Là, je viens de terminer son dernier roman « Comme un enfant qui joue tout seul » et s’il s’agit bien, en effet, d’un roman, la poésie est toujours là, présente au détour de chaque page. Alain Cadéo est un magicien des mots.