Chroniques Littéraires

Librairie Decitre à Annecy – Soirée Présentation de la Rentrée littéraire

Librairie Decitre à Annecy – Soirée Présentation de la Rentrée littéraire

Pour la deuxième année consécutive, j’ai eu la chance et le plaisir de pouvoir assister à la soirée de présentation de la rentrée littéraire à :

La Librairie Decitre
19 Rue Sommeiller
74000 Annecy

Celle-ci s’est déroulée en trois temps :

  1. Présentation des coups de coeur des libraires :

C’est Justine qui ouvre le bal avec un enthousiasme non feint pour nous dire tout le bien qu’elle pense de “HELENA” de Jérémy FEL.


Elle nous dit comment elle a mis le doigt dans l’engrenage de l’histoire sans avoir pu le retirer avant d’avoir tourné la dernière page. Elle nous raconte la moiteur du Kansas, l’intérêt qu’elle a ressenti pour les personnages, la jeune Hailey, golfeuse, et sa décapotable rouge, Norma, maman seule avec trois enfants ou encore Tommy… et nous invite à les découvrir.

 

Hugo lui succède et nous révèle son roman phare de la rentrée 2018 : Khalil de Yasmina KHADRA.

Il nous parle avec beaucoup de passion de l’approche inédite du terrorisme que livre l’auteur, du réalisme époustouflant dont il pare son récit. Il nous raconte cette plongée dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace…

 

Puis, c’est Armelle qui met ses mots sur le roman de Marco BALZANO,“Je reste ici” 

Elle nous expose le thème du récit : la résistance de certains habitants dont Trina, qui raconte l’histoire à sa fille, quand leur territoire autrichien est annexé à l’Italie après la première guerre mondiale et soumis à une italianisation forcée. A la fois grande et petite histoire se mêlent. Un roman magnifique précise Armelle.

 

Emilie conclut avec “Les heures rouges” de Leni ZUMAS

La fougue de sa jeunesse nous entraîne aux côtés des quatre femmes héroïnes de ce roman. Entre celle qui voudrait un enfant et qui ne peut pas, celle qui en attend un et voudrait avorter, celle qui en a mais ne supporte plus sa vie et la quatrième… une loi… une loi couperet qui interdira l’avortement, mais aussi l’adoption et la PMA pour les femmes seules… Cette histoire se passe aux Etats-Unis et c’est à la fois poétique et alarmant.

 

 2. Discussion avec Pascal MANOUKIAN  autour de son dernier roman “Le Paradoxe d’Anderson”, interrogé par Justine et Hugo.

Ce fut un moment passionnant, l’assemblée tout ouïe buvait les paroles de l’auteur parlant du monde actuel et de ce fameux paradoxe. Son empathie est profonde pour ses personnages et on sent bien que derrière tout ça il y a des souvenirs personnels. Il nous parle de son père, ouvrier gaulliste chez Renault, de sa maman et de son enfance, et de son grand-père. Il nous raconte aussi sa vie de grand reporter. Il est question littérature, bien sûr, mais pas que et même… du pitch de son prochain roman, en cours d’écriture. A la suite de cette discussion, Pascal Manoukian a dédicacé ses ouvrages avec une grande gentillesse et une disponibilté sans faille.

 

3. Cocktail

Le cocktail offert par la librairie Decitre fut royal et a permis des échanges riches et vraiment intéressants. Du champagne dans les flûtes, et des tas de bonnes choses pour accompagner : olives, ail confit et diverses rillettes de volailles sur petites tranches de pain grillé, sans oublier les amandes fumées et grillées… un délice présenté par Christian, le patron de “La Marmotte qui sirote”, voisin de la librairie. “Boire – avec modération, naturellement – , grignoter, être conseillé, déguster, découvrir, partager, rire”, c’est son concept et, sincérement c’est réussi.


Un grand merci à la librairie Decitre d’Annecy, à Natacha, la manager, Armelle, Emilie, Justine, Hugo, des libraires passionnés et passionnants, et les autres pour leur accueil particulièrement chaleureux.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Donec neque. in Curabitur nec elementum