★★★★★

J’ai beaucoup aimé, tout : le fond, la forme, les personnages, la construction.

lola-lafon

Chavirer – Lola LAFON

"Chavirer" dernier roman de Lola Lafon. Comme d’habitude, je n’avais pas lu la quatrième de couverture. Je n’avais lu aucune chronique, ni même aperçu le moindre mot qualifiant le roman. "Chavirer", verbe intransitif : (navire) se retourner sens dessus dessous, se renverser, transitif, faire chavirer, émouvoir, perturber. Voilà, je suis chavirée.…

Lire la suite

l'amour-egorge

L’amour égorgé – Patrice TRIGANO

Décidément, je trouve la rentrée littéraire de septembre 2020 de qualité et la sélection du site Lecteurs.com pour ses explorateurs, vraiment excellente. Je termine la lecture de "L’amour égorgé" de Patrice Trigano. Cette biographie romancée du poète René Crevel a vraiment fière allure et l’intérêt du fond n’a d’égal que la beauté de …

Lire la suite

alain-michel-cadeo-lettres-en-vie

Lettres en vie – Alain CADEO

Alain Cadéo : un auteur que je lis depuis un certain temps maintenant, un auteur dont j’aime éperdument les mots, qu’ils soient de contrebande, d’un enfant qui joue tout seul ou de Mayacumbra. Dans ce dernier ouvrage "Lettres de vie", c’est autre chose… Cette fois, ses mots se mêlent à ceux des autres : son frère, des soignants, des patients. …

Lire la suite

une-bete-aux-aguets

Une bête aux aguets – Florence SEYVOS

Il est des romans – rares – dont je ne sais comment je vais me remettre de leur lecture. "Une bête aux aguets", dernier roman de Florence Seyvos, fait partie de ceux-là. Je l’avoue d’emblée, cette lecture m’a procuré plus de souffrance que de plaisir. Pourtant, une fois commencé, je n’ai pas lâché cet ouvrage avant d’avoir tourné la der…

Lire la suite

l-enfant-celeste

L’enfant céleste – Maud SIMONNOT

"L’enfant céleste", un titre plein de promesses, joli, aérien, énigmatique… une première de couverture qui incite à la rêverie, une mer turquoise, un ciel bleu, des fleurs et un soleil artistiquement floutés… et l’impression que derrière se cache un texte de la même beauté. J’ai ouvert le premier roman de Maud Simonnot et j’ai pu contin…

Lire la suite

la-dernière-interview

La dernière interview – Eshkol NEVO

Sans doute parce qu’une traduction – aussi excellente soit-elle – me donne l’impression de placer un filtre entre l’auteur et moi, je me détourne souvent de la littérature étrangère. Mais la lecture de "La dernière interview" d’Eshkol Nevo, auteur israélien, me démontre que j’ai tort. Ce roman, traduit de l’hébreu, est tout simplement…

Lire la suite

angelique-villeneuve-la-belle-lumiere

La belle lumière – Angélique VILLENEUVE

Helen Keller, un nom qui ne m’était pas inconnu, mais dont je ne savais pas grand-chose. J’y associais les mots cécité, surdité, folie, sans me poser davantage de questions. Et là, je redécouvre cette histoire sous la plume d’Angélique Villeneuve, grâce à son dernier roman "La belle lumière". Kate Keller, la maman, en est le personnage princi…

Lire la suite

cecilia-castelli-freres-soleil

Frères soleil – Cécilia CASTELLI

Découvrir une nouvelle plume, rencontrer un(e) auteur(e) que je ne connais pas à travers le rythme de ses phrases, ses mots, sa langue, sont souvent pour moi synonymes de plaisir. J’aime aller vers l’inconnu, le changement, la surprise. Et elle fut belle cette surprise, magnifique même ! "Frères soleil" de Cécilia Castelli est un très beau roman.…

Lire la suite

michele-kahn-la-fiancee-du-danger

La fiancée du Danger – Michèle KAHN

Honteuse je suis ! Je ne connaissais pas Michèle Kahn, pourtant déjà riche de quelques vingt ouvrages, avant cette rencontre sur le site web "1 endroit où aller". Je n’avais pas davantage entendu parler de Marie Marvingt, son héroïne, malgré mes treize années passées à Metz et mes visites régulières de Nancy, ville dans laquelle elle vécut.…

Lire la suite

gaelle-pingault-les-coeurs-imparfaits

Les coeurs imparfaits – Gaëlle Pingault

"Enfin, il me reste à remercier tous ces lecteurs…Je suis impatiente autant que j’ai la trouille, pour tout dire, de vous confier ce deuxième roman." Ce sont les mots de Gaëlle Pingault à la fin de son deuxième roman. Et, pour tout dire aussi, je me trouve dans le même état d’esprit en ouvrant "Les cœurs imparfaits". Je trépigne et j’ai peur…

Lire la suite