Chroniques Littéraires

★★★★★

La maladroite – Alexandre SEURAT

La maladroite – Alexandre SEURAT

Avis : ★★★★★ Après « Profession du père », roman bouleversant, et un détour par un ouvrage plus technique relatif à l’école et les orientations à lui donner, je viens de refermer « La maladroite », premier roman d’Alexandre SEURAT, 34 ans.

Libertango – Frédérique DEGHELT

Libertango – Frédérique DEGHELT

Avis : ★★★★★ De Frédérique Deghelt, j’avais notamment adoré « La grand-mère de Jade » tout en douceur et en tendresse. Cependant plus que le nom de l’auteur ou la couverture, pourtant magnifique comme toujours chez Actes Sud, cette fois, c’est le titre qui a accroché mon regard : « Libertango ». Après « La Reine du Tango » d’Akli Tadjer, je rêvais de me replonger dans cette musique enchanteresse.

L’île aux enfants – Ariane BOIS

L’île aux enfants – Ariane BOIS

Avis : ★★★★★ Dans le cadre du Cercle livresque de Lecteurs.com, j’ai reçu le dernier roman d’Ariane Bois, « L’île aux enfants ». Je remercie infiniment le site ainsi que les Editions Belfond pour cette découverte au-delà de l’imaginable.

Wild – Cheryl STRAYED

Wild – Cheryl STRAYED

Avis : ★★★★★ Terminer « Wild » de Cheryl Strayed, c’est se retrouver fourbue mais heureuse au bout du chemin – et quel chemin – que l’on vient de parcourir à ses côtés. La littérature américaine n’est pourtant pas dans mes habitudes de lecture, mais la présentation du roman, assurée par Léa lors du petit-déjeuner littéraire organisé par la librairie « Fiers de Lettres » à Montpellier, fut tellement passionnée que je n’ai pu résister… et je n’ai pas eu à le regretter.

Chien-Loup – Serge JONCOUR

Chien-Loup – Serge JONCOUR

Avis : ★★★★★ Onze mois, onze mois après sa sortie, je viens de découvrir le dernier roman de Serge Joncour « Chien-Loup », grâce au cadeau d’une amie qui, cerise sur le gâteau, me l’a fait dédicacer par l’auteur, lauréat du Prix 2018 de la ville de Vannes. Somptueux cadeau !

Saltimbanques – François PIERETTI

Saltimbanques – François PIERETTI

Avis : ★★★★★ Clap de fin pour la première session 2019 des « 68 Premières fois ». Et, quel final ! Le premier roman de François Pieretti, « Saltimbanques », m’a transportée, émue aux larmes, remuée, troublée, enchantée. Je viens de tourner la dernière page et je ne sais pas comment vous dire, je ne sais trop par où commencer. Bref, je suis sans voix.

Maritima – Sigolène VINSON

Maritima – Sigolène VINSON

Avis : ★★★★★ Sigolène, un prénom peu commun. Sigolène Vinson, une auteure abordée pour la première fois à Nancy en Septembre 2017. J’avais été impressionnée par son regard franc ombré d’une pointe de tristesse, mais très vite illuminé par les rayons de son sourire. Elle m’avait dédicacé « Courir après les ombres », j’avais acheté « Le caillou » plus tard. Les deux romans attendent toujours sur mes étagères. Mais cette année, elle était à la Comédie du livre à Montpellier et je l’ai revue, j’ai retrouvé ses yeux et son sourire mais surtout… j’ai rencontré « Maritima », son dernier roman. Un comble pour qui a peur de l’eau… je m’y suis noyée avec délice.

Matador Yankee – Jean-Baptiste MAUDET

Matador Yankee – Jean-Baptiste MAUDET

Avis : ★★★★★ Mardi 4 Juin se déroulait à Paris la remise du Prix Orange du Livre 2019. J’ai eu la chance d’y assister et plus encore de repartir accompagnée de « Matador Yankee », le premier roman de Jean-Baptiste Maudet, lauréat. J’avoue avoir beaucoup aimé ce récit.

Fausse Note – Guy RECHENMANN

Fausse Note – Guy RECHENMANN

Avis : ★★★★★ La nature humaine est parfois singulière et j’en suis un exemple. Je lis peu de littérature policière et pourtant… j’aime beaucoup ça. J’ai même adoré « Fausse note » de Guy Rechenmann que je viens de refermer.

La Bretagne comme ils l’ont aimée – Valérie de SAHB

La Bretagne comme ils l’ont aimée – Valérie de SAHB

Avis : ★★★★★ Lors de la Masse Critique « Beaux Livres » initiée par le site Babelio, j’ai sollicité un recueil de textes et reproductions de tableaux sur la Bretagne, « La Bretagne comme ils l’ont aimée ». Les textes ont été réunis et présentés par Valérie de Sahb, éditrice, et le livre préfacé par Daniel Cario qui fut professeur de lettres à Lorient.

Suiza – Bénédicte BELPOIS

Suiza – Bénédicte BELPOIS

Avis : ★★★★★ Mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas. Deux premiers romans… très différents. Je viens de refermer celui de Bénédicte Belpois, « Suiza » et je reste là, émue, sonnée, remuée, bouleversée.

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Des hommes couleur de ciel – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Le premier roman d’Anaïs Llobet, « Les mains lâchées », paru en 2016 m’avait enthousiasmée. Celui-ci, « Des hommes couleur de ciel », bien que totalement différent, m’a de la même façon emportée. L’écriture simple mais belle de l’auteur se transforme en un récit profond et bouleversant.

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Les mains lâchées – Anaïs LLOBET

Avis : ★★★★★ Décidément les premiers romans de la rentrées 2016 se suivent et, s’ils ne se ressemblent pas, du moins ont-ils, pour ceux que j’ai eu le plaisir de lire, un point commun : la qualité. « Les mais lâchées » d’Anaïs LLOBET ne déroge pas à la règle. Sans compter qu’avant de l’ouvrir on a le loisir d’admirer une magnifique couverture, d’une grande élégance, joliment colorée, que l’on comprend dès la lecture des premières pages.

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Comme elle l’imagine – Stéphanie DUPAYS

Avis : ★★★★★ En 2016, j’avais lu – et beaucoup aimé – son premier roman « Brillante ». Je viens de terminer le deuxième « Comme elle l’imagine » et j’ai adoré. Décidément Stéphanie Dupays a un talent fou pour analyser la vie quotidienne, qu’il s’agisse du monde du travail et de ses travers, ou du sentiment amoureux à l’heure d’Internet.

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Avis : ★★★★★ C’est grâce à ses « Mots de contrebande », un petit recueil de textes plus beaux les uns que les autres et d’une poésie rare que j’ai rencontré Alain Cadéo. Là, je viens de terminer son dernier roman « Comme un enfant qui joue tout seul » et s’il s’agit bien, en effet, d’un roman, la poésie est toujours là, présente au détour de chaque page. Alain Cadéo est un magicien des mots.