Chroniques Littéraires

“Mon” Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)

“Mon” Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)
QUINTIN 
est une petite commune du département des Côtes d’Armor en Bretagne, dans le canton de Saint-Brieuc. Pas loin de 3000 habitants vivent à l’ombre de son château. Elle est aussi dotée du titre de “Petite ville de caractère”… d’où le nom du salon.
 
 
 
                                                     
 
 SALON DU LIVRE DE CARACTERE – 17 et 18 MARS 2018

 

MON PROGRAMME

Samedi, 17 Mars 2018 :

11h : début des hostilités avec une dictée publique, écrite et lue par Fabienne JUHEL. Une trentaine d’amoureux de la belle orthographe étaient présents et attentifs.

 

15h : visite du salon et conversations avec des auteur(e)s. Ils étaient 27 et même si je n’ai pu échanger avec tous, ils furent nombreux à m’écouter. Je citerai Jérôme ATTAL dont j’ai beaucoup aimé “L’appel de Portobello Road”Yvon COQUIL, auteur de romans noirs aux allures de policiers proches du prolétariat. Je venais de terminer son dernier ouvrage “Métal amer“, recueil de nouvelles plutôt sombres, publié chez Sixto, petite maison d’édition spécialisée dans les romans noirs, polars, thrillers et bandes dessinées. Il a aussi collaboré à une BD illustrée par Briac “Quitter Brest”, toujours chez Sixto, Claire BARRE, dont je reparlerai plus tard, Patrick DENYS et son “Père inconnu”, couronné par le prix des lecteurs de Quintin, Erwan LARHER, affable comme toujours, souriant, drôle et qui ce jour-là était heureux d’être en possession de l’ensemble de ses écrits, Dominique MANOTTI et ses romans ancrés dans la réalité d’aujourd’hui, Angélique VILLENEUVE, Carole ZALBERG, dont j’ai adoré “Je dansais”, Ali ZAMIR, venu de Montpellier avec “Mon étincelle”, son deuxième roman… et tant d’autres auteurs, donc, que je n’ai pas croisés… Je n’oublie pas, non plus, Fabienne JUHEL, notre prof de français d’un jour,  et “La femme murée”

 
 

Dimanche 18 Mars 2018 :

11 heures : au cinéma Le Rochonen, table ronde animée par Fabienne POLLET sur le thème “Faire un récit à partir d’un vécu personnel et collectif” avec Claire BARRE pour “Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull”, une histoire troublante où il est question de chamanisme, Dominique MANOTTI avec “Sombre sentier” dans lequel elle se sert de sa propre expérience de syndicaliste pour trousser un roman policier assez noir qui se déroule dans le quartier du Sentier à Paris et Erwan LARHER pour son objet littéraire “Le livre que je ne voulais pas écrire” qui parle de “son” Bataclan.

Moment véritablement passionnant !

 
 

Agréable salon à taille humaine, joyeux et chaleureux.

Vivement la 3ème édition en 2020 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !



2 thoughts on ““Mon” Salon du livre de caractère à Quintin (Côte d’Armor)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lorem risus libero. leo. tempus mi, odio accumsan ut diam