Chroniques Littéraires

Recent Posts

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Comme un enfant qui joue tout seul – Alain CADEO

Avis : ★★★★★ C’est grâce à ses « Mots de contrebande », un petit recueil de textes plus beaux les uns que les autres et d’une poésie rare que j’ai rencontré Alain Cadéo. Là, je viens de terminer son dernier roman « Comme un enfant qui joue tout seul » et s’il s’agit bien, en effet, d’un roman, la poésie est toujours là, présente au détour de chaque page. Alain Cadéo est un magicien des mots.

Joseph PONTHUS – Rencontre à la Librairie « Fiers de Lettres » à Montpellier

Joseph PONTHUS – Rencontre à la Librairie « Fiers de Lettres » à Montpellier

Mardi 19 mars : jour de la Saint Joseph… un signe du destin pour Joseph Ponthus qui était ce soir-là à la Librairie Fiers de Lettres à Montpellier pour présenter « A la ligne », son premier ouvrage, couronné récemment du Prix RTL/Lire. Un signe du destin parce qu’il s’agit de sa fête, certes, mais aussi parce que Saint Joseph est le patron des travailleurs. Second signe du destin : c’est la première librairie dans laquelle il vient rencontrer ses lectrices et lecteurs hors de ce qu’il appelle sa « zone de confort », c’est-à-dire la Bretagne et Paris.

A la ligne – Joseph PONTHUS

A la ligne – Joseph PONTHUS

Avis : Coup de foudre. Combien de carrières d’écrivain ai-je gâchées avec les règles strictes de ponctuation que j’imposais à mes élèves, histoire de permettre au lecteur de respirer ? C’est la question que je me suis posée en refermant « A la ligne », le premier roman de Joseph Ponthus. Qu’aurait-il fait si j’avais été l’une de ses enseignantes ? Son récit – car, est-ce véritablement un roman ? – est une unique phrase de plus de deux cents pages et je l’ai lu en un temps, trois mouvements, emportée par le rythme de cette prose poétique dont il est fait.

Les Petits Garçons – Théodore BOURDEAU

Les Petits Garçons – Théodore BOURDEAU

Avis : ★★★ C’est à un véritable pas de deux que nous convie Théodore Bourdeau dans son premier roman « Les petits garçons », et tout au long de sa lecture je n’ai trop su sur quel pied danser.

Les heures solaires – Caroline CAUGANT

Les heures solaires – Caroline CAUGANT

Avis : ★★★★ « C’est une nuit claire. Pas le genre de nuit qu’aurait choisie Louise pour s’en aller. Elle aurait préféré une nuit d’orage. Partir avec fracas. » C’est ainsi que commence le roman de Caroline Caugant au titre lumineux : « Les heures solaires ». Et en lisant ces quelques mots, j’ai eu l’impression de découvrir un morceau de laine que l’on pouvait tirer pour dérouler tout l’ouvrage. C’était vrai.

Les miroirs de Suzanne – Sophie LEMP

Les miroirs de Suzanne – Sophie LEMP

Avis : ★★★★★ De Sophie LEMP, j’avais lu « Leur Séparation », puis plus tard « Le Fil », bien que paru avant. Je n’aime pas particulièrement réaliser les choses dans l’ordre. Deux mots m’étaient restés de ces lectures : délicatesse et sensibilité. Aujourd’hui, en refermant « Les Miroirs de Suzanne », je pourrais utiliser les mêmes. Et je dirai sans ambages – non, il n’est pas là histoire de conditionnel – qu’il s’agit d’un magnifique récit.

De la Race des Seigneurs – Alain-Fabien DELON

De la Race des Seigneurs – Alain-Fabien DELON

Avis :★★★ « La curiosité est un vilain défaut » me serinait-on à l’envi lorsque j’étais jeune. Il est vrai que j’ai toujours aimé découvrir, comprendre, chercher, savoir. Je n’y voyais pas là matière à reproches, au contraire. Et aujourd’hui, je reste convaincue que j’avais raison car j’ai fini par succomber à la tentation. C’est bien par curiosité, en effet, que j’ai acheté le roman d’Alain-Fabien Delon « De la race des seigneurs » et je ne le regrette pas.

Tu verras maman, tu seras bien – Jean ARCELIN

Tu verras maman, tu seras bien – Jean ARCELIN

Avis : ★★★ Lorsque le site Babelio a proposé sa nouvelle Masse Critique  » Spéciale Documents », j’ai jeté mon dévolu sur l’ouvrage de Jean Arcelin « Tu verras maman, tu seras bien ». Je n’en connaissais rien mais en subodorais le thème. Je ne m’étais pas trompée.

Le matin est un tigre – Constance JOLY

Le matin est un tigre – Constance JOLY

Avis : ★★★★★ Voilà un petit moment que je n’avais lu de premier roman. « Le matin est un tigre » de Constance Joly est, je pense, le premier d’une nouvelle longue série, et quel premier ! Pour un coup d’essai, c’est un véritable coup de maître, un roman de ceux dont on garde longtemps la trace, le souvenir, les mots gravés en soi.

L’appartement du dessous – Florence HERRLEMANN

L’appartement du dessous – Florence HERRLEMANN

Avis : ★★★★★ Non, je ne tergiverserai pas, je n’irai pas par quatre chemins, je ne mâcherai pas mes mots. « L’appartement du dessous », nouveau roman de Florence Herrlemann est absolument magnifique. Totalement différent de son premier, « Le festin du Lézard » – dans le fond et dans la forme – il est tout aussi brillant et ça, c’est très fort.

Comment j’ai vidé la maison de mes parents – Lydia Flem

Comment j’ai vidé la maison de mes parents – Lydia Flem

Avis : ★★★★ Trois ans après… je lis « Comment j’ai vidé la maison de mes parents » de Lydia Flem et je me retrouve face à un miroir. J’ai l’impression de me voir dans ses mots, ses réflexions, ses ressentis. C’est à la fois douloureux et bienfaisant. Je ne suis plus seule avec mes questionnements, mes regrets, ma colère et ma tristesse.

Casting sauvage – Hubert HADDAD

Casting sauvage – Hubert HADDAD

Avis : Coup de foudre En refermant « Casting sauvage » d’Hubert Haddad, deux réflexions me gagnent. Je pense d’abord à la chance que j’ai eue de recevoir cet ouvrage, merci à Lecteurs.com et aux Editions Zulma et puis que, décidément, non, la valeur d’un récit ne s’évalue pas au nombre de pages. Cent quarante-six pages de mots seulement… mais quels mots ! J’ai eu l’impression, même s’il s’agit là d’un roman, de ressortir d’un bain de poésie.

L’absente de Noël – Karine SILLA

L’absente de Noël – Karine SILLA

Avis : ★★★★ Il m’est toujours agréable de parler d’un livre en décalé. Pendant que beaucoup de lecteurs en sont à la rentrée littéraire de Janvier, je viens de terminer un roman paru en Août dernier. « L’absente de Noël », nouveau roman de Karine Silla ne faisait pas partie des ouvrages reçus dans le cadre des Explorateurs de la rentrée, du site Lecteurs.com. Mais l’équipe du site fait bien les choses qui me l’a adressé récemment. Je l’en remercie vivement.

Qui a tué l’homme-homard ? – J.M. ERRE

Qui a tué l’homme-homard ? – J.M. ERRE

Avis : ★★★★★ En lisant « Le mystère Sherlock », offert par une amie lectrice, je suis tombée dans un chaudron de potion magique à la sauce J.M. Erre et j’en suis devenue accro. Car c’est bien d’une potion magique que l’auteur nous régale à la parution de chacun de ses romans et le tout dernier ne déroge pas à la recette. « Qui a tué l’homme-homard ? » possède toutes les qualités de ses frères aînés et même plus, dirais-je.

Le Chant des Marées – Watson CHARLES

Le Chant des Marées – Watson CHARLES

Avis : ★★★★★ La langue française est riche et pourtant ! Pourtant, il est parfois difficile de trouver le mot juste. Je viens de refermer le recueil de poèmes de Watson Charles « Le chant des marées », après une seconde lecture, et je suis sans mot.
Que dire d’une telle écriture ? Belle ? C’est banal, non ? Magnifique ? Ça me semble trop convenu. Superbe ? Tout pareil.