Recent Posts

Le Grand Con – Tony GALLAU

Le Grand Con – Tony GALLAU

Avis : ★★★ « Le grand con », ce n’est pas vraiment mon genre de vocabulaire. Un enseignement élémentaire reçu des sœurs de Nazareth, une jeunesse bercée aux préceptes judéo-chrétiens, ont fait de moi une chochotte, c’est mon petit-fils qui le dit. Je pencherais plus pour une amatrice de jolis mots. Mais voilà, j’ai eu envie de lire ce premier roman de Tony Gallau et je ne le regrette pas.

Dissonance – Amélie NOEL

Dissonance – Amélie NOEL

Avis : ★★★★ Il y a d’abord cette jolie couverture, cette silhouette de petite fille sage qui tient un ballon rouge en forme de cœur. On dirait une œuvre de Sunra, le street artist qui enchante les rues de Montpellier de ses cœurs rouges. Et puis, bien sûr il y a les mots, ceux d’Amélie Noël qui résonnent – raisonnent – encore longtemps une fois le livre refermé. Car ce roman, « Dissonance », qui à mes yeux n’est pas que cela, continue de me hanter.

Tamanoir – Jean-Luc André d’ASCIANO

Tamanoir – Jean-Luc André d’ASCIANO

Avis : ★★★★ Autant l’avouer tout de suite, je suis actuellement dans un cycle de lectures à des années-lumière de mes habitudes. Après un roman policier argentin et un ouvrage historico-fantastique chilien, je viens de refermer le polar déjanté, drolatique, fantastique aussi, de Jean-Luc André d’Asciano « Tamanoir ».

Une fille de passage – Cécile BALAVOINE

Une fille de passage – Cécile BALAVOINE

Avis : Coup de Foudre « Maestro », son premier roman, fut plus qu’un coup de foudre, une histoire d’amour au long cours et qui dure toujours. Alors, forcément, j’attendais le deuxième avec un mélange d’impatience et de crainte. C’est toujours comme ça, un deuxième. Mais la crainte a disparu dès les premiers mots et l’impatience a fait place au bonheur. Cécile Balavoine vient de signer un nouvel ouvrage absolument magnifique : « Une fille de passage ».

Tout pour la patrie – Martin CAPARROS

Tout pour la patrie – Martin CAPARROS

Avis : ★★★ Même si je n’apprécie pas d’utiliser ces formules nouvelles, je dois bien avouer que la lecture du roman de Martin Caparrós, « Tout pour la patrie », m’a fait « sortir de ma zone de confort ». L’auteur est argentin et je lis très peu de littérature étrangère. Le football y est très présent et je n’aime pas particulièrement ce sport…

Cochrane vs Cthulhu – Gilberto VILLARROEL

Cochrane vs Cthulhu – Gilberto VILLARROEL

Avis : ★★★ Fort Boyard était pour moi jusqu’ici le nom d’une émission télévisée – que je ne regarde pas d’ailleurs – il représentera désormais le cadre d’une épopée racontée par Gilberto Villarroel dans son roman « Cochrane vs Cthulhu ».

Monsieur Anatole – Philippe ALESSANDRI

Monsieur Anatole – Philippe ALESSANDRI

Avis : ★★★★ C’est la première de couverture qui m’a donné envie de découvrir ce roman : « Monsieur Anatole », de Philippe Alessandri. Cette silhouette de dandy, loden élégant, chemise blanche, nœud papillon rouge et chapeau incliné, ont attiré mon regard. Mais c’est dans celui de l’homme ainsi vêtu que j’aurais pu deviner la suite…

Un ticket pour le Paradis – Guy RECHENMANN

Un ticket pour le Paradis – Guy RECHENMANN

Avis : ★★★★ Il attendait sagement, bien rangé sur une étagère de ma bibliothèque depuis… le mois d’août dernier. « Il », le recueil de nouvelles de Guy Rechenmann au si joli titre « Un ticket pour le Paradis ». Je viens de le terminer et j’ai beaucoup aimé.

Lulu tout simplement – Hervé BELLEC

Lulu tout simplement – Hervé BELLEC

Avis : ★★★ « Lulu tout simplement » est le dernier roman d’Hervé Bellec. Je vais avoir du mal à le qualifier et à en donner un avis tranché. Je serais presque tentée, pour le faire, d’utiliser une expression très à la mode en ce moment : « en même temps ».

Azur noir – Alain BLOTTIERE

Azur noir – Alain BLOTTIERE

Avis :★★★★★ Pour avoir lu – et beaucoup aimé – « Comment Baptiste est mort », j’ai choisi le nouveau roman d’Alain Blottière, « Azur noir » dans le cadre de la dernière Masse Critique initiée par le site Babelio. Je les remercie infiniment d’avoir accédé à ma demande, ainsi que les Editions Gallimard. Cette lecture – plus encore que la précédente – fut magique et à plus d’un titre.

Papa – Régis JAUFFRET

Papa – Régis JAUFFRET

Avis : ★★★ En 2012, je fus membre du jury pour le Prix des Lecteurs de L’express, et Regis Jauffret en était le Président. Je venais de lire « Claustria » son dernier roman tiré d’un « fait divers » horrible, un roman fort, superbement écrit, comme « Lacrimosa » ou « Sévère » et bien d’autres. Rencontrer l’auteur et pouvoir échanger sur sa propension à proposer des ouvrages plutôt noirs, fut un grand moment. Alors « Papa », le tout dernier, je l’ai acheté dès sa sortie.

Le Sablier des mots – Mona AZZAM

Le Sablier des mots – Mona AZZAM

Avis : ★★★★★ C’est grâce à son dernier et magnifique roman « Nous nous sommes tant aimés » que j’ai rencontré Mona Azzam. Ma chronique faisait état de sa langue poétique, de ses figures de style et de cette écriture que transcende une lecture à voix haute. C’est dire si « Le Sablier des mots » m’a complètement enchantée.

La Mâle-mort entre les dents – Fabienne JUHEL

La Mâle-mort entre les dents – Fabienne JUHEL

Avis : ★★★★★ S’il est un roman que j’attendais en cette rentrée littéraire de janvier 2020, c’est bien le dernier de Fabienne Juhel, « La Mâle-mort entre les dents ». Après « La femme murée » et « La chaise n°14 » qui m’avaient enthousiasmée, j’étais impatiente de retrouver l’écriture de l’auteure. Je n’ai pas été déçue.

L’Evangile de l’Homme – Miguel DUPLAN

L’Evangile de l’Homme – Miguel DUPLAN

Avis : ★★★★★ Recevoir de la part des Editions La Trace « L’Évangile de l’Homme » de Miguel Duplan fut à la fois une belle surprise, un merveilleux cadeau de Noël avant l’heure et une fabuleuse lecture en avant-première.

Des humains sur fond blanc – Jean-Baptiste MAUDET

Des humains sur fond blanc – Jean-Baptiste MAUDET

Avis : ★★★★★ C’est grâce à son premier roman « Matador Yankee » que j’ai découvert la plume de Jean-Baptiste Maudet. J’avais beaucoup aimé son écriture. Le plaisir fut encore une fois au rendez-vous avec son deuxième ouvrage « Des humains sur fond blanc ».