Chroniques Littéraires

Recent Posts

Un ticket pour le Paradis – Guy RECHENMANN

Un ticket pour le Paradis – Guy RECHENMANN

Avis : ★★★★ Il attendait sagement, bien rangé sur une étagère de ma bibliothèque depuis… le mois d’août dernier. « Il », le recueil de nouvelles de Guy Rechenmann au si joli titre « Un ticket pour le Paradis ». Je viens de le terminer et j’ai beaucoup aimé.

Lulu tout simplement – Hervé BELLEC

Lulu tout simplement – Hervé BELLEC

Avis : ★★★ « Lulu tout simplement » est le dernier roman d’Hervé Bellec. Je vais avoir du mal à le qualifier et à en donner un avis tranché. Je serais presque tentée, pour le faire, d’utiliser une expression très à la mode en ce moment : « en même temps ».

Azur noir – Alain BLOTTIERE

Azur noir – Alain BLOTTIERE

Avis :★★★★★ Pour avoir lu – et beaucoup aimé – « Comment Baptiste est mort », j’ai choisi le nouveau roman d’Alain Blottière, « Azur noir » dans le cadre de la dernière Masse Critique initiée par le site Babelio. Je les remercie infiniment d’avoir accédé à ma demande, ainsi que les Editions Gallimard. Cette lecture – plus encore que la précédente – fut magique et à plus d’un titre.

Papa – Régis JAUFFRET

Papa – Régis JAUFFRET

Avis : ★★★ En 2012, je fus membre du jury pour le Prix des Lecteurs de L’express, et Regis Jauffret en était le Président. Je venais de lire « Claustria » son dernier roman tiré d’un « fait divers » horrible, un roman fort, superbement écrit, comme « Lacrimosa » ou « Sévère » et bien d’autres. Rencontrer l’auteur et pouvoir échanger sur sa propension à proposer des ouvrages plutôt noirs, fut un grand moment. Alors « Papa », le tout dernier, je l’ai acheté dès sa sortie.

Le Sablier des mots – Mona AZZAM

Le Sablier des mots – Mona AZZAM

Avis : ★★★★★ C’est grâce à son dernier et magnifique roman « Nous nous sommes tant aimés » que j’ai rencontré Mona Azzam. Ma chronique faisait état de sa langue poétique, de ses figures de style et de cette écriture que transcende une lecture à voix haute. C’est dire si « Le Sablier des mots » m’a complètement enchantée.

La Mâle-mort entre les dents – Fabienne JUHEL

La Mâle-mort entre les dents – Fabienne JUHEL

Avis : ★★★★★ S’il est un roman que j’attendais en cette rentrée littéraire de janvier 2020, c’est bien le dernier de Fabienne Juhel, « La Mâle-mort entre les dents ». Après « La femme murée » et « La chaise n°14 » qui m’avaient enthousiasmée, j’étais impatiente de retrouver l’écriture de l’auteure. Je n’ai pas été déçue.

L’Evangile de l’Homme – Miguel DUPLAN

L’Evangile de l’Homme – Miguel DUPLAN

Avis : ★★★★★ Recevoir de la part des Editions La Trace « L’Évangile de l’Homme » de Miguel Duplan fut à la fois une belle surprise, un merveilleux cadeau de Noël avant l’heure et une fabuleuse lecture en avant-première.

Des humains sur fond blanc – Jean-Baptiste MAUDET

Des humains sur fond blanc – Jean-Baptiste MAUDET

Avis : ★★★★★ C’est grâce à son premier roman « Matador Yankee » que j’ai découvert la plume de Jean-Baptiste Maudet. J’avais beaucoup aimé son écriture. Le plaisir fut encore une fois au rendez-vous avec son deuxième ouvrage « Des humains sur fond blanc ».

La femme révélée – Gaëlle NOHANT

La femme révélée – Gaëlle NOHANT

Avis : Coup de Foudre Chroniquer un livre que je n’ai pas apprécié m’est toujours difficile. Mais ça l’est tout autant s’agissant d’un ouvrage adoré au-delà de toute mesure. Et c’est le cas pour « La femme révélée », dernier roman de Gaëlle Nohant.

Je ne veux pas être jolie – Fabienne PERINEAU

Je ne veux pas être jolie – Fabienne PERINEAU

Avis : ★★★ C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu le nouveau roman de Fabienne Périneau, son deuxième « Je ne veux pas être jolie ». Découvrir un ouvrage en avant-première a cette saveur particulière du terrain vierge, de la neige fraîche que l’on foule en premier, de la forêt que l’on devine un matin dans la brume.

Cette nuit – Joachim SCHNERF

Cette nuit – Joachim SCHNERF

Avis : ★★★★★ Comme vous pouvez le constater, je suis plus tortue que lièvre, même si celle de la fable arriva la première. Voilà deux ans que « Cette nuit », le deuxième roman de Joachim Schnerf est paru et je viens tout juste de le lire, au gré d’un cadeau de noël. Cette amie qui me veut du bien, à l’origine de ce présent, a tapé dans le mille.

Elmet – Fiona MOZLEY

Elmet – Fiona MOZLEY

Avis : ★★★★ Lorsque le site Babelio m’a proposé de venir rencontrer Fiona Mozley lors d’une soirée organisée à Paris pour la parution de son roman « Elmet », j’ai accepté par curiosité. Je lis peu de littérature étrangère et c’était l’occasion de découvrir une auteure anglaise. Je ne savais pas qu’il s’agissait de son premier roman et encore moins qu’il avait été parmi les finalistes du « Man Booker Prize » en 2017. La curiosité n’est pas toujours un vilain défaut.

Le cercle des hommes – Pascal MANOUKIAN

Le cercle des hommes – Pascal MANOUKIAN

Avis : Coup de foudre « La forêt s’égouttait encore des larmes de la nuit. Parfois, racontait la légende des Yacou, le Soleil pleurait de se savoir enfermé dans le noir. Peïne ne lui en voulait pas, bientôt il réchaufferait la tribu. » Ainsi commence le quatrième roman de Pascal Manoukian « Le cercle des hommes » qui nous projette d’emblée au cœur de l’Amazonie, et relève à la fois du roman d’aventure, d’un conte poétique et d’une sorte de fable moderne aux accents philosophiques.

Michel Houellebecq, phénomène littéraire – Paul Vacca

Michel Houellebecq, phénomène littéraire – Paul Vacca

Avis : ★★★★★ De l’importance de la première de couverture. Etonnamment… ou pas, ce n’est pas le titre qui m’est apparu en premier. J’ai d’abord vu une main, stylisée, une cigarette à l’extrémité rougeoyante… Et aussitôt se sont imposées une allure, une silhouette aux cheveux clairsemés, ébouriffés, décoiffés…et forcément ce geste particulier du fumeur, marque de fabrique de…Michel Houellebecq, « Michel Houellebecq, phénomène littéraire » dont nous parle Paul Vacca dans un essai que je qualifierais de brillant.

N’habite plus à l’adresse indiquée – Nicolas DELESALLE

N’habite plus à l’adresse indiquée – Nicolas DELESALLE

Avis : ★★★★★ Quand littérature rime avec amitié. Il m’a suffi d’évoquer le souhait de découvrir un nouveau roman pour qu’une amie me l’adresse sur le champ. A peine arrivé, aussitôt ouvert et déjà refermé. Entre les deux, une somme d’émotions intenses, un grand moment de lecture. De quoi je parle ? Oui j’allais oublier. Il s’agit du dernier roman de Nicolas Delesalle, « N’habite plus à l’adresse indiquée ».